SOS PERMIS B | L'auto-école nouvelle génération
L'auto-école nouvelle génération
L'auto-école nouvelle génération
Pour mieux vous servir, votre auto-école modifie ses horaires d'ouverture. Elle est désormais ouverte de 10h à 20h du lundi au vendredi et de de 9h à 13h le samedi.

By

Le constat à l’amiable : bien le renseigné est essentiel !

 

 

Bien souvent, le constat à l’amiable est rempli par les automobilistes à la va-vite sur le capot d’un véhicule sans prêter attention à des détails pourtant importants !

 

 

 

 

 

 

Certes,  votre nervosité est accrue au moment de faire votre constat cependant, soyez vigilants quant aux renseignements demandés car c’est un document qui permet de constater par écrit toutes les informations nécessaires lors d’un accident.

 

 

 

 

 

Lorsqu’il est signé par les protagonistes, ce document a valeur de preuve, en cela réside son principal intérêt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • La date et le lieu de l’accident
L’absence de  date et/ou  du lieu précis de l’accident peuvent retarder la gestion de votre dossier surtout s’il y a un litige entre les deux protagonistes. Il s’avère primordial de donner avec précision l’endroit exact où a eu lieu le sinistre. L’assureur peut ainsi se faire une opinion en se rendant sur les lieux même de l’accident.
  •  Le ou les blessé(s)
Si une quelconque blessure est causée vous devez la signaler sur le constat. Si par ailleurs elle venait à s’aggraver vous pourriez plus facilement établir un lien avec l’accident. N’hésitez pas à aller voir votre médecin pour qu’il établisse un diagnostic en cas de douleurs et de blessures non visibles.
  •  Les dégâts sur les véhicules
 Nous vous recommandons de photographier les véhicules en cause, les chocs apparents et leurs plaques d’immatriculation. Soyez extrêmement précis et dosez vos mots, une réponse négative donnée par inadvertance à une question de votre assureur peut vous causer un préjudice. Veillez à ce que tous les dégâts soient bien mentionnés sur le constat afin d’éviter tous litiges avec l’expert et d’obtenir un remboursement complet.  Dès que possible, relisez votre contrat d’assurances afin d’être au clair sur les remboursements possibles.
  • La présence de témoin(s)
N’oubliez jamais de prendre les coordonnées des témoins présents et de les mentionner sur le contrat, ils peuvent être d’une aide précieuse auprès de votre assureur.
  •  Informations essentielles
Examinez le permis de conduire du conducteur ainsi que son attestation d’assurance. Il vous sera plus facile de vérifier le nom et l’adresse complète de l’assureur. Regardez aussi que le numéro de contrat figurant sur l’attestation est bien celui reporté sur le constat. Vous évitez par ce simple agissement que l’autre conducteur puisse donner de faux renseignements qui pourraient ralentir un éventuel recours.
  •  Les circonstances
Vérifiez bien de cocher correctement les cases dans la rubrique « circonstances ». Les cases numérotées de 1 à 17 sont en effet celles sur lesquelles se fient le plus les sociétés d’assurances. Ne cochez que les rubriques se reportant à votre situation et n’omettez rien pour retranscrire au mieux votre situation au moment de l’impact.
  •  Le croquis de l’accident
En ce qui concerne le croquis, vous devez y porter tout ce qui a pu jouer un rôle quelconque lors de l’accident. Tout doit être pris en compte c’est à dire les obstacles éventuels, les véhicules en stationnement ou en circulation, même s’ils n’ont pas été impliqués. La localisation des véhicules par rapport à l’axe médian de la chaussée est primordiale pour bien déterminer les responsabilités de chacun des conducteurs. L’axe médian est représenté sur le croquis par une ligne en pointillés. Au cas où l’accident aurait eu lieu en sens inverse, il ne faut pas se contenter de faire un croquis. Il faut bien préciser la situation à l’aide des cases de circonstances.
  •  Les observations
Cette partie du constat permet d’apporter d’éventuelles observations, susceptibles d’éclairer certains détails que vous n’avez pu énoncer auparavant dans le constat. Si le fautif de l’accident coche une case ou écrit une observation qui ne correspond pas à la réalité, il est important de noter dans les observations l’éventuelle raison de votre désaccord.
  • Les signatures des conducteurs
Il est indispensable de ne signer le constat que lorsqu’il a été entièrement complété et que toutes les closes sont en adéquation avec l’accident.
constat
Soyez donc très prudents au cours de la rédaction de ce document; prévoyez d’en avoir toujours un dans votre boîte à gants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − 1 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>