SOS PERMIS B | L'auto-école nouvelle génération
L'auto-école nouvelle génération
L'auto-école nouvelle génération
Pour mieux vous servir, votre auto-école modifie ses horaires d'ouverture. Consultez ci-dessous les nouveaux horaires

By

SOS Permis B : Notre DS adaptée à la formation des personnes à mobilité réduite est là !

Comme vous le savez, notre vocation est l’accès pour tous au permis de conduire : par nos tarifs, notre pédagogie différenciée et l’adéquation de nos formations avec vos besoins.

C’est pourquoi, SOS Permis B, a tenu a acquérir dès fin 2013, une DS3 aménagée avec des équipements spécifiques à l’apprentissage de la conduite des personnes présentant un handicap physique. Ce véhicule dispose notamment d’un accélérateur et d’un frein au volant ainsi que d’autres accessoires adaptés.

Le permis pour tous, c’est la garantie de l’autonomie pour chacun !

Contactez-nous dès à présent pour de plus amples informations !

By

Témoin d’un accident : mémo des gestes essentiels

 

Lorsque l’on se trouve être le premier témoin d’un accident routier, un certain nombre de gestes doit être connu de chacun afin de sauver des vies.

1) Se protéger

 En effet, il faut d’abord éviter le sur-accident donc il faut garer son véhicule (idéalement) avec les feux de détresse allumés. Puis il faut rapidement mettre son gilet jaune et faire descendre tous les occupants de son véhicule en les mettant à l’abri sur le bas côté.

Il est impératif de baliser la zone d’accident et de se faire voir correctement : lampe électrique, linge blanc…Le triangle de présignalisation est aussi utilisé à cet effet (sauf sur autoroute) à plus de 30 mètres de l’accident.

 

2) Appeler les secours

 Après avoir coupé le contact des véhicules accidentés, serrer le frein à main et évaluer rapidement l’état des victimes, il faut alerter les secours : Samu (15) ou pompiers (18). Sur l’autoroute, il sera plus efficace de téléphoner à partir de la borne d’urgence la plus proche car elle localisera directement votre position.

Il faut être le plus calme possible afin de répondre précisément aux questions des secours qui pourront ainsi envoyer  les moyens adaptés à la situation selon les informations données.

 

3) Relever la tête des blessés

La plupart du temps, le conducteur évanoui a la tête penchée sur son volant ce qui peut entraîner une obstruction des voies respiratoires et l’étouffement. Il est donc vital de lui faire prudemment basculer la tête en arrière vers le dossier (sans mouvement latéral) en maintenant l’axe du tronc, grâce à votre main placée sous le menton et l’autre sur le crâne, au dessus de la nuque.

4) Déplacer ou non la victime

Déplacer un blessé risque d’endommager sa moelle épinière et provoquer une paralysie définitive voire sa mort. Toutefois, en cas de danger imminent (comme un début d’embrasement de son véhicule) il faut savoir réagir : le risque pris sera plus faible que celui de ne rien faire.

Pour les motards, il ne faut JAMAIS  retirer leur casque mais ouvrir la visière de celui-ci afin de facilité le passage de l’air.

 

5) Victimes à l’extérieur du véhicule : quels gestes ?

Si la victime respire, il faut impérativement la mettre en position latérale de sécurité (elle risque de s’étouffer sur le dos).

Par contre, si elle ne respire plus il faut effectuer un massage cardiaque en attendant l’arrivée des secours.

Pour cela : On place les mains, l’une sur l’autre, sur le thorax en relevant les doigts (afin de ne pas compresser les côtes) puis on appuie bras tendus avec le talon de la paume de la main avec tout le poids de son corps : 120 compressions par minutes.

Ne pas paniquer et garder son calme pendant  ces opérations afin de faire au mieux tous ces gestes de sécurité et de survie.

 Ces conseils sont donnés suite à une étude menée par la CROIX ROUGE sur ce sujet. N’oubliez pas qu’elle dispense des formations toute l’année aux  gestes de premiers secours  !

N’hésitez pas : www.croix-rouge.fr

 LP

LP/infographie – C. Têche